Paris, jeune prince célèbre pour sa beauté, est le fils cadet du roi Priam et d’Hécube. Il est le frère d’Hector et de Cassandre. Paris causa la guerre de Troie en enlevant la belle Hélène, épouse de Ménélas.

Lorsque Hécube était enceinte de lui, elle eut un songe dans lequel elle donna naissance à un brandon enflammé qui incendia la ville de Troie. Priam ordonna alors que son fils soit assassiné et celui-ci fut abandonné sur le mont Ida où il fut recueilli par un berger qui le nomma Alexandre.

Devenu adulte, il vit des serviteur du roi emmener le meilleur de ses taureaux, pour qu’il soit le prix du vainqueur des jeux expiatoires donnés par Priam en l’honneur de son fils qu’il croyait mort. Paris participa alors aux jeux, déterminé à récupérer son taureau, et les remporta brillamment. Il se fit par la suite reconnaître par sa soeur Cassandre.

Lors de la dixième année de la guerre de Troie, suite aux dures reproches de son frère Hector, Paris proposa d’affronter Ménélas en combat singulier afin de mettre un terme à la guerre. Les Achéens acceptèrent et le duel s’engagea mais Ménélas eut bien vite l’avantage. Paris parvint à s’échapper du combat comme un lâche, grâce à l'intervention d'Aphrodite.

Hector est l'époux fidèle et attentionné d'Andromaque et le père d'Astyanax qui était encore bébé lors de la guerre et qui fut jeté du rempart de Troie par Ulysse. Hector est un prince modèle, d’une grande sagesse. Il fut le plus vaillant des troyens, le fils préféré et l’héritier de Priam.

Hector fit des adieux déchirants, plein d’amour et de tristesse à sa femme et son fils avant de s’engager dans le duel avec Achille duquel il savait qu’il ne reviendrait pas. Malgré les supplications de ses parents, il se résout à affronter son destin et rejoignit Achille qui l’attendait devant les remparts en criant son nom. Au début du duel, il demanda à l’Achéen de respecter son cadavre mais ce dernier refusa. Hector fut atteint à la clavicule par l’épée d’Achille qui l’attacha à son char par les chevilles et le traina jusqu’au campement des grecs sous les yeux effarés des troyens. Achille laissa le corps d’Hector pourrir au soleil, jusqu’à ce que Priam vienne en personne le supplier de lui rendre le corps de son fils. Il fut attendri par cet amour paternel et finit par céder.

Hélène est la plus belle femme du monde, surpassée seulement par Aphrodite. Elle était mariée à Ménélas avec lequel elle eut une fille, Hermione, avant d’être enlevée par Paris. Elle eut une naissance un peu particulière. En effet, sa mère Léda, femme de Tyndare, roi de Sparte à l’époque, eut quatre enfants. Deux d’entre eux étaient les fils de Zeus qui avait séduit Léda en prenant l’apparence d’un cygne. Léda pondit deux oeufs, l’un contenant Hélène et Pollux, les demi-dieux et l’autre contenant Clytemnestre et Castor, enfants de Tyndare.

Lorsqu'elle fut en âge de se marier, tous les chefs de Grèce se disputèrent sa main. Ulysse suggéra alors à Tyndare de contraindre les prétendants à prêter un serment solennel : peu importe celui qui serait choisi, ils promettaient de lui porter secours tous ensemble si jamais quiconque tentait de lui voler son épouse.

Hélène possédait le don d’imiter les voix et attirer les hommes à la manière des Sirènes, ce qu’elle fit durant la Guerre de Troie, alors que les Grecs se trouvaient dans la ville cachés dans le cheval de Troie. La nuit tombée, elle fit le tour de la construction en appelant chacun des chefs avec la voix de son épouse pour les faire sortir malgré eux. Ulysse réussit à empêcher les chefs grecs de sortir.

Quand Ménélas la récupéra enfin après la guerre, il eu d'abord l'intention de la tuer à cause de sa trahison mais devant son immense beauté, il s'éprit de nouveau d'elle et la ramena avec lui.

Priam fut le dernier roi de Troie. Il rebâtit la ville après qu’elle ait été détruite par Héraclès et étendit son royaume. Il a eu cinquante fils, dont Hector et Pâris et douze filles dont Cassandre et Créüse. Dix-neuf d'entre eux sont les enfants de Priam et Hécube, son épouse. Priam est un homme doux, faisant preuve d'une immense bonté et d'une justice exemplaire mais fut faible et indulgent pour Pâris et Hélène. Il refusa de faire porter la responsabilité de la guerre à celle-ci, se l’attribuant à lui-même. Son âge ne lui permet plus de faire la guerre mais il l’observa du haut des portes de la ville.

Priam tomba dans le piège tendu par les grecs, en ordonnant d'apporter le cheval en bois dans la ville. Il crut que les grecs étaient partis en laissant cette offrande à Poséidon afin de s’attirer de bonnes grâces pour le voyage du retour. Ainsi, malgré les avertissement de Cassandre, il le fit exposer sur la place centrale de la ville pendant que toute la ville célébrait leur victoire. Les grecs comptaient en effet sur la piété du roi Priam pour que le cheval ne soit pas détruit. Au milieu de la nuit, quand les troyens furent imbibés de vins et de plaisirs, le groupe de soldats mené par Ulysse sortit du cheval, ouvrit les portes de la ville et fit signe au reste de l’armée d’entrer. Ce qui se passa ensuite fut un cauchemar indescriptible. Au lever du soleil, la ville était encore un brasier qui rayonnait au loin.

Cassandre est la fille du roi Priam et d’Hécube. Elle était d’une si grande beauté qu’Apollon tomba amoureux d’elle et lui offrit le don de prophétie en échange de nuits avec elle. Comme Cassandre accepta le don puis refusa de se donner au dieu, celui-ci la condamna à ne jamais être crue par personne. Elle se fit même passer pour folle.

Ainsi, Cassandre prédit tous les événements qui menèrent à la Guerre de Troie et puis à sa chute. Lorsque Pâris ramena Hélène à Troie, elle était seule à prédire le malheur, alors que les Troyens étaient subjugués par la beauté de la jeune Grecque. Elle avertit également que le cheval de bois abandonné sur la plage par les Grecs était un stratagème qui conduirait Troie à sa perte.

Après la chute de Troie, inspirée par Poséidon furieux du sort qu’avait réservé les grecs à sa ville préférée, elle cracha une malédiction aux grecs. Elle leur annonça qu’aucun d’eux ne reverrait sa patrie, périssant en mer et que les chanceux qui arriveront à rentrer chez eux seront attendus par des complots et trouveront la mort dans leurs murs. Ulysse, quant à lui, errera sans fin sur l’océan, repoussé d’île en île jusqu’à ce qu’il succombe de vieillesse et de désespoir. Zeus parvint seulement à négocier une sentence adoucie pour Ménélas et Hector avec son frère Poséidon.